Dans le cadre du processus créatif, le choix du medium résulte rarement d’un réel questionnement, mais plutôt d’une décision prise en amont. De nombreuses fois, le choix d’un film tout en 3D ou au mélange video et 3D s’est fait au détriment du sens, et la justification est souvent très limitée. A la question “Et pourquoi en 3D?” , la réponse “- Parce que c’est super !” me suffit rarement.

C’est pourquoi je voulais rappeler à tous cette belle vidéo en stop motion réalisée par Tom Jenkins (The Theory). Parce qu’elle est simple, élégante, efficace, mais pas seulement. Parce qu’elle trouve une fonction poétique à un outil technologique (en l’occurrence Google Maps) qui questionne son usage même, celui que chacun d’entre nous en fait. L’illusion image-par-image qu’utilisent les personnages est la même qu’utilise l’auteur. Voici comment connecter fond et forme!

Animer vient du latin “anima”, l’âme. Je ne suis pas un grand fan moi-même du stop motion. Peut-être est-ce pourquoi cette vidéo m’a impressionné. Parce qu’elle use du stop motion pour animer ses personnages, et leur donner une âme. Bonne vidéo !